Joseph Hamel
 
Joseph HAMEL
Joseph Hamel Joseph HAMEL Joseph Hamel Joseph HAMEL Joseph Hamel Joseph HAMEL Joseph Hamel Joseph HAMEL        

Joseph Hamel
en écoute : Orgue n° 3 • Gilles Treille, Église de Louvigy / 1

cliquez pour écouter d'autres œuvres sur l'Orgue n° 3 :
Orgue n° 3 • Gilles Treille, Église de Louvigy / 2
Orgue n° 3 • Gilles Treille, Église de Louvigy / 3

Joseph Hamel

Les chapitres

Prélude
Introduction
Plan

I Lexique (PDF 6,1 Mo)


II Description de mes orgues
L'Univers des petits orgues

Orgue n° 1
Orgue n° 2
Orgue n° 3
Orgue n° 4
Orgue n° 5
Claviorganum ou Clavecin organisé

III Fabrication
Tuyaux
Sommiers
Claviers
Transmission
Soufflerie
Soufflet à membrane
Réflexions sur ces instruments
Tailles et dimensions

IV Éléments techniques pour la mise en œuvre d'un "ventilateur intelligent"
1. Moteurs et contrôleurs
2. 1er circuit de test
3. Utilisation d'un capteur de distance
4. Régulation proportionnelle
5. Régulation P.I.D.
6. Téléchargement des programmes

 

Audio
Contact
Quelques liens


 

 


Orgue n° 3

 

Joseph Hamel


Joseph HamelC’est un positif de 3 jeux (bourdon 8', flûte 4' ouverte sauf la première octave qui est bouchée et doublette 2') disposés sur un sommier unique. La progression des tuyaux est chromatique, ce qui donne à l’instrument une allure de flûte de Pan. Tous les tuyaux sont « à leur place » sur le sommier, sauf les 4 premiers tuyaux du bourdon qui sont postés, par une pièce gravée, à l'avant gauche, par une pièce gravée.
Le soubassement contient toute la soufflerie : ventilateur, soufflet et régulateur. Le clavier est encore à octave courte avec pour étendue Do1- Ré5 . L’orgue, par ses dimensions modestes (L : 115cm, H : 192cm, P : 52cm) est facilement transportable en deux parties, mais l’opération est un peu moins aisée qu’avec les deux orgues précédents ; elle nécessite deux personnes.
Joseph HamelLe tirage des jeux se fait par des balanciers à mouvement horizontal, disposés à droite de l’organiste. Un petit clavier de pédale est directement accroché au clavier manuel et tire les notes tout simplement par des ficelles comme sur les positifs italiens des XVIIème et XVIIIème siècles. Il faut noter aussi qu’à la différence de tous les autres orgues faisant l’objet de ce livre, le clavier manuel n'est pas de ma fabrication. Il est constitué par quatre octaves d’un joli clavier « récupéré » sur un vieux piano droit à l’abandon. Les touches sont plaquées d'ivoire et les feintes sont en ébène.

Joseph Hamel
Les tirants de registres.

   
           
   

Joseph Hamel

 

 

Joseph Hamel

Le petit pédalier a une octave courte Il est accroché directement sous le clavier manuel. On aperçoit les ficelles de liaison.

     

Joseph Hamel

Mécanique des tirants de registres.

La transmission est une simple mécanique à balanciers : les soupapes du sommier sont reliées aux queues
des touches du clavier par des leviers en éventail. La laye du sommier ouvre à l'arrière de l'orgue.

   
   

Joseph Hamel

 

Joseph Hamel

         
   
Vue des soupapes et des balanciers de transmission.
 
Vue de l'accrochage des balanciers aux soupapes.
         

Joseph Hamel

L'orgue vu de dessus, sans ses tuyaux. On distingue les faux-sommiers, les chappes et l'extrémité droite des registres.

 

Joseph Hamel

L'orgue avec ses tuyaux.


     
 

Joseph Hamel

Ventilateur et soufflet régulateur dans le soubassement de l'instrument. Le ventilateur est suspendu par des lanières en tissu et relié par un tube souple au soufflet, pour éviter les vibrations.

Joseph Hamel

Les poids sur le soufflet régulateur.

     
     

Joseph Hamel
Schéma du régulateur de pression
(*)
(*) Même remarque que pour les orgues précédents, il en sera de même pour les deux instruments suivants !

Joseph HamelLe vent fourni par le ventillateur pénètre par l'ouverture O1. Il gonfle « le soufflet » ce qui fait monter la table TT' et tend à fermer la soupape S jusqu'à la stabilisation de la pression définie par les poids P et P' associés à la surface de TT'.

 
     

---

Joseph HamelDe la disposition de toute la tuyauterie sur un sommier unique associée à une transmission à balanciers, il résulte un petit orgue ultra-simplifié au toucher sensible et précis. Pour l'accord et l'entretien de l'instrument, tous les tuyaux sont « à portée de main ». La construction du sommier unique est un peu plus délicate que pour les sommiers précédents mais la méthode de construction que je décris plus loin en facilite l'entreprise. Cet orgue est le seul de mes instruments pour lequel toute l'alimentation en vent, ventilateur compris, est contenue dans le soubassement.

Joseph Hamel

 

 

Joseph Hamel



en écoute : Orgue n° 3 • Gilles Treille, Église de Louvigy / 1

cliquez pour écouter d'autres œuvres sur l'Orgue n° 3 :
Orgue n° 3 • Gilles Treille, Église de Louvigy / 2
Orgue n° 3 • Gilles Treille, Église de Louvigy / 3

Joseph Hamel


• www.lartdunfacteurdorguesamateur.fr • 

Joseph Hamel